Location Martinique

Informations médicales

Protégez-vous contre les moustiques

Zika

La Martinique est touchée par le virus zika. Ce virus est principalement transmis par les moustiques. Afin de se prémunir contre les piqures des moustiques il est nécessaire de se protéger. Pour cela, utilisez quotidiennement les anti-moustiques tels que OFF, 5 sur 5, ou Insect Ecran qui ont des versions tropicales vendues sur place. Le principe actif (IR3525, ou N-diethyl-m-toluamide) est plus concentré dans les versions tropicales. Utilisez aussi les anti-moustiques aérosols pour démoustiquer votre logement. Vous trouverez ces insecticides en grandes surfaces sur place.

Il est également important de porter des vêtements à manches longues le soir ainsi que des pantalons longs.

Pour éviter d'avoir des moustiques dans votre location, ne laissez pas d'eau stagnante chez-vous ou à proximité. Videz les égoutoires, ne gardez pas d'eau dans des seaux ou récipients ouverts car les moustiques viennent pondre dans l'eau et les larves s'y développent. Videz les soucoupes sous les plantes si il y en a.

Chikungunya

La Martinique est touchée par l'épidémie de chikungunya comme la plupart des îles des Antilles mais ce n'est pas une raison pour ne pas venir. Quelques précautions de bases permettent de se mettre à l'abri. Afin de se prémunir contre ce virus il est nécessaire de se protéger contre les piqûres de moustiques. Pour cela, utilisez quotidiennement les anti-moustiques tels que OFF, 5 sur 5, ou Insect Ecran qui ont des versions tropicales vendues sur place. Le principe actif (IR3525, ou N-diethyl-m-toluamide) est plus concentré dans les versions tropicales. Utilisez aussi les anti-moustiques aérosols pour démoustiquer votre logement. Vous trouverez ces insecticides en grandes surfaces sur place.

Pour éviter d'avoir des moustiques dans votre location, ne laissez pas d'eau stagnante chez-vous ou à proximité. Videz les égoutoires, ne gardez pas d'eau dans des seaux ou récipients ouverts car les moustiques viennent pondre dans l'eau et les larves s'y développent. Videz les soucoupes sous les plantes si il y en a.

Précautions Générales de santé

  • Numéro des urgences médicales: 112
  • SAMU: 0596. 75.15.75
    (Fort de France)

Si la plupart des séjours en Martinique ne posent aucun problème de santé significatif, quelques précautions à respecter vous permettront d'éviter bien des soucis ou de compromettre une partie de votre séjour. Les risques sanitaires sont globalement faibles. Les infrastructures sanitaires sont d'un très bon niveau.

Maladies préexistantes ou prise de médicaments au long cours

Vous pouvez évidemment voyager mais pensez à emporter tous vos médicaments en prévoyant plusieurs jours de plus au cas où votre retour serait décalé. Ne mettez pas tous vos comprimés dans vos bagages à soute (quelques un se perdent) Evidemment allez voir votre médecin avant de partir.

Traumatismes (accidents de circulation, sports, ...)

Ils représentent 1/3 des rapatriements sanitaires et sont parfois graves. L'ambiance insouciante des vacances fait parfois oublier les règles élémentaires de sécurité. Donc prudence surtout le soir et la nuit (ceinture de sécurité,.....) et casque impératif si vous roulez à moto.

Marche pieds nus

A éviter car en plus du risque de blessure difficile à cicatriser en milieu tropical, vous vous exposez à des infections parasitaires digestives ou cutanées (ankylostomoses, anguillulose marche sur sol humide; larva migrans cutanée marche sur le sable).

Soleil

Le soleil peut entraîner des brûlures souvent très désagréables parfois sévères. Il faut éventuellement préparer sa peau avant de partir et de toutes façons il faut éviter une exposition solaire prolongée. L'utilisation de crème solaire haute protection est indispensable. Par ailleurs l'association conjointe chaleur/soleil/déshydratation peut entraîner un coup de chaleur dont certains peuvent être graves.

Les vaccinations

Il n'y a aucune obligation vaccinale pour le voyageur en Martinique ou les îles avoisinantes , toutefois , par rapport aux conditions et à la durée de votre séjour il est recommandée de faire les vaccins contre :

Tétanos- Polio (+diphtérie si possible)

- Indispensable.
- Il n'y a pratiquement pas de contre-indication.

Hépatite A

- Utile.
- Protection acquise au dixième jour environ.
- Rappel entre 6 à 12 mois pour une protection de 10 ans.
- Chez les plus de 50 ans, une prise de sang (sérologie) peut permettre de dépister une immunisation naturelle rendant inutile la vaccination contre l'hépatite A.
-Il n'y a pratiquement pas de contre-indication.

Typhoïde

- Risque très faible.
- Le vaccin est justifié uniquement si séjour prolongé avec voyages dans les îles de la région.
- Protection valable 3 ans avec une injection.
- Il n'y a pratiquement pas de contre-indication.

Hépatite B

- 3 injections réparties sur 6 mois sont nécessaires pour être protégé.
- Le risque est quasi exclusivement lié aux rapports sexuels sans préservatif et au contact avec le sang. Une prévention non vaccinale est donc possible
- Chez l'adulte jeune, un voyage est cependant une excellente occasion de faire cette vaccination.
- Des schémas courts sur un mois sont possibles mais la protection à long terme est mal connue.
- Il n'y a pratiquement pas de contre indication.

Prévention du paludisme

Risque

Il n'y a pas de paludisme à la Martinique.

Prévention de la diarrhée du voyageur (turista)

Risque

Faible et la turista est bénigne dans la majorité des cas.

Quelques précautions

- Les aliments les plus à risque sont les plats préparés et consommés froids dans un deuxième temps; les fruits de mer, viandes, poissons peu ou mal cuits et les crudités ainsi que les fruits non épluchés par soi-même sont également à risque.
- L'eau de boisson doit être bouillie, filtrée ou consommée dans des bouteilles encapsulées. Les comprimés décontaminants (Hydroclonazone, Micropur) ont une efficacité partielle. Des systèmes de purification de l'eau individuels ou adaptés à de petites collectivités, existent maintenant avec une efficacité remarquable (système Pentacure® ou Katadyn®).
- Dans de très rares cas et sur une période courte un antibiotique préventif pourra vous être prescrit par votre médecin.
- Si une diarrhée survient le plus important est de boire (du thé, du jus de fruit plus des gâteaux salés).
- Des anti-diarrhéiques (Smecta®, Tiorfan®,...) peuvent être utiles. N'utilisez l'Imodium® (ou lopéramide) que le moins possible (en cas d'urgence!) et surtout pas en cas de fièvre et de diarrhée sanglante.
- Dans quelques cas un antibiotique (par ex : Noroxine® sur 3 à 5 jours) peut se justifier (diarrhée persistante, diarrhée avec fièvre).

Risques particuliers

Mise en garde vis à vis de la faune

- Avant de vous chausser, vérifier que des insectes ou autres bêtes n'y ont pas élu domicile, leur réaction à l'arrivée de vos pieds pourrait être désagréable voire dangereuse. Pour les sacs de couchage idem.
- Certains serpents sont dangereux : attention à la marche sans visibilité.

Maladies sexuellement transmissibles

En dehors du Sida, de nombreuses maladies transmises sexuellement pourraient vous laisser de bien mauvais souvenirs (gonococcies, chlamydiose, syphilis, herpès, hépatite B,...). L'utilisation de préservatifs en cas de rapport sexuel est donc impérative. Infections respiratoires Contrairement à ce qu'on pourrait imaginer les différences de température (avion, ambiance climatisée,...) favorisent les infections respiratoires banales (pharyngite ,bronchite,...).

Autres maladies

- La Dengue peut être transmise par des piqûres de moustiques : munissez-vous de répulsif et imprégnez vos vêtements d'insecticides.
- Ciguatéra : la consommation de certains poissons (principalement les poissons carnivores comme le barracuda) peut entraîner une toxi-infection se manifestant par des troubles neurologiques et digestifs. Le risque est très variable dans le temps et dans l'espace (fonction de certaines conditions, comme les cyclones ou la pollution marine, qui modifient le biotope local). Cette toxi-infection survient par petites épidémies.
- La bilharziose (schistosomose) intestinale existe encore en Martinique. Le risque est cependant devenu extrêmement faible et, sauf avis contraire, il n'y a pas de précautions particulières à prendre pour les bains en eau douce.

 

Trousse à pharmacie

Environ 55% des voyageurs sur un mois de séjour présentent un problème de santé et peuvent avoir besoin de prendre un médicament. Le mieux est donc d'avoir sur soi quelques médicaments courants. Ne les achetez surtout pas sur un étalage de marché.

Voyage professionnel ou touristique

- Traitement habituel et contraceptif.
- Répulsif Insect Ecran® peau.
- Anti-diarrhéique Tiorfan®, Smecta®. Imodium® ou équivalent. Noroxine ou équivalent, si diarrhée fébrile (actif sur les cystites également).

Voyage " routard "/trekking

- Traitement habituel et contraceptif.
- Répulsif Insect Ecran® peau.
- Anti-diarrhéique Tiorfan®, Smecta®. Imodium® ou équivalent. Noroxine® ou équivalent, si diarrhée fébrile (actif sur les cystites également).
- Désinfectant local (Hexomedine), pansements multi-tailles, quelques compresses.

© 2006 - Eric Bourbigot Tous droits réservés